Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le monde de Beñat/Beñaten mondua

Le monde de Beñat/Beñaten mondua

Pourquoi laisser perdre les idées qui nous passent par la tête. Un moment de repos et notre imagination se met en route. Des images furtives du passé et du présent défilent associées à des gens ou à des actions, bref l’imaginaire est là. J’aimerai vous faire partager sur ce blog mes nouvelles, textes et articles. N’hésitez pas à réagir, bonne lecture.

Publié le par Beñat LASSERRE
L'arbre de Guernica, Gernikako arbola

Gernikako arbola da bedeimkatua

Eskaldunen artean guziz maitatua

L’arbre de Guernica est béni,

Parmi les Basques très aimés.

Ce couplet du champ patriotique créé par le barde José Maria Iparragirre (1820-1881) en 1853 en l’honneur du chêne des libertés basques est adopté par les sept provinces comme hymne national. Sur le drapeau basque "Ikurrina" on retrouve aussi la croix verte de saint André, le chêne de Guernica, le fond rouge représente les Basques et la croix blanche le catholicisme. Ce sont les deux symboles forts du pays basque, il est aussi présent sur le blason de la Biscaye.

La ville de Guernica

Connue mondialement comme ville martyre pour sa destruction le 26 avril 1937 par les aviateurs de la légion Condor, envoyée par Hitler et par le tableau de Picasso mettant en valeur la barbarie du bombardement ; Guernica (Gernika-Lumo en basque, ou Guernica y Luno en espagnol) est considérée comme le centre spirituel du pays basque. La ville est située dans la province autonome de Biscaye à proximité de Bilbao et compte aujourd’hui environ 16 000 habitants. Elle offre plusieurs visites à ne pas manquer, dont l’édifice de l'Assemblée générale de Biscaye, la Casa de Juntas, avec son arbre mythique, emblème des droits et libertés, à l'ombre duquel on rédigeait les lois biscayennes jusqu'à l'an 1876. L’église Santa María, le Musée du pays basque et le Parc des peuples d’Europe, paré de sculptures colossales d'Eduardo Chillida et de Henry Moore.

Le chêne

Si en arrivant à la Casa de Juntas vous pensez voir un chêne majestueux vous serez franchement déçu par l’arbre actuel planté sur un petit promontoire, il semble fragile et en mauvaise santé. À l’intérieur de l’enceinte se trouve un fragment de tronc protégé par une coupole à colonnes d’un chêne planté au XVIIIe siècle à l’endroit même ou se trouvait, le chêne floral de Guernica (à l'origine dans un ermitage chênaie de l'elizate de Luno). Cet arbre serait le successeur de celui planté sous Philippe III d’Espagne. La légende dit qu’il aurait remplacé celui de la fin du XVe siècle. Au musée basque de Bilbao vous trouverez un authentique reste de l’arbre vénéré de Guernica, planté en 1472 et mort en 1892, surnommé " Arbre ancien ".

Le chêne est le symbole de la liberté pour le peuple basque et de leur indépendance vis-à-vis des royaumes adjacents. Les seigneurs de Biscaye qui deviendront plus tard les rois de Castille par héritage maternel, en 1370, la seigneurie revient à l'infant Don Juan de Castille, ont prêté serment sous cet arbre. Ils vont jurer de respecter les lois provinciales (fors, fueros), consacrant ainsi l'autonomie juridique et fiscale des régions basques. Les provinces vont menées une diplomatie indépendante, décidaient de leurs propres lois. Les édits royaux sauront soumis aux assemblées basques avant leurs applications sur le territoire. A la fin de la deuxième guerre carliste en 1876 à la défaite d’Estella, elles perdent définitivement leurs fors.

Le Gouvernement autonome d’Euskadi sud

En 1936 la république espagnol reconnaît l’autonomie d’Euskadi et le 7 octobre Joseba-Andoni Aguirre forme le premier gouvernementd’Euskadi et devient le premier président "le Lehendakari". Sous le chêne millénaire des libertés basques il prête le serment rituel en laourdin (dialecte basque, aujourd’hui c’est le basque de Bilbao qui est langue officielle).

Jaun Goikoaren aintzinean apalick, Humble devant le Seigneur d’en haut

Eusko lur gainean zutik, Debout sur la terre basque,

Arbasoez orroiturik, Me souvenant des ancêtres,

Nere aguiduaren ongi betetzea, De bien remplir mon mandat,

Zin egiten dut, Je fais serment.

Le 6 mai 2009 à Guenica, le premier chef non-nationaliste du gouvernement autonome basque, le socialiste Patxi lópez , a prêté serment jeudi sous l'arbre de Guernica, symbole du peuple basque, sans se référer à Dieu contrairement à tous ses prédécesseurs. "Debout sur la terre basque, sous l'arbre de Guernica, devant vous, représentants du peuple basque, en souvenir des ancêtres, je promets dans le respect de la loi de remplir fidèlement ma fonction" a déclaré le nouveau Lehendakari (président du gouvernement basque).

Beñat Lasserre

Commenter cet article